Un pendentif cœur porte-photo pour Ophy

Dans « les aventures de Tigrou », le célèbre tigre bondisseur possède un pendentif en forme de cœur qui s’ouvre et dans lequel il mets une photo de toute sa famille. Et c’est en regardant ce film il y a quelques temps que ma princesse a dit « moi aussi j’en veux un comme ça, mais en rose ! »

Je trouvais l’idée trop mignonne et j’ai donc commencé par regarder ce qui était en vente sur internet. Le choix est vaste et il y en a pour tous les budgets. Ophy a fait son choix pour un très beau pendentif coloré en vente sur Etsy (au prix de « seulement » 69,99 $, autant dire qu’il n’était absolument pas question que je dépense une telle somme pour la nouvelle lubie de ma petite princesse adorée même si le l’aime plus que tout)

Pendentif cœur port-photo qui s'ouvre

Bref, j’ai continué à chercher et j’ai trouvé, toujours sur Etsy, le pendentif vierge au prix de seulement 2,99 $ (les 2 pièces). Du coup, j’ai commandé 4 pendentifs pour environ 10 €.

Pendentif cœur port-photo qui s'ouvre

Puis, j’ai donc décidé de mettre en oeuvre mes talents pour les loisirs créatifs au service de la confection de mon propre pendentif cœur porte-photo. Et le résultat est vraiment très chouette, ma princesse est ravie de son nouveau collier (et au final, ça m’a coûté vraiment moins cher)

Pendentif cœur port-photo qui s'ouvre

Pendentif cœur port-photo qui s'ouvre

Et pour tous ceux qui voudrait se lancer, voici comment j’ai procédé:

Matériel nécessaire :

  • Pendentif Cœur
  • Résine (personnellement, j’ai choisi une résine « glaçage » chez Gedeo – 17 € chez Cultura)
  • Peinture acrylique
  • Paillettes assorties
  • Vernis Gloss (J’avais déjà d’un ancien projet le vernis Triple Gloss de Rayher, acheté chez Cultura)
  • Maïzena
  • Joint silicone

Première Etape : Remplir le médaillon avec de la résine

Oui parce que les superbes cœurs achetés n’ont pas de fonds, ce qui est plutôt embêtant pour y mettre de la peinture et des paillettes ! J’ai donc conçu une sorte de petit moule en silicone (parce que la résine, ça ne colle pas au silicone) et j’ai utilisé une recette « maison » avec du joint silicone et de la maïzena pour créer mon moule (tuto sur youtube)

Ensuite, j’ai fait mon mélange de résine et durcisseur comme indiqué sur la notice puis simplement versé quelques gouttes de résine à l’intérieur du médaillon (avec une seringue sans aiguille). Et j’ai laissé sécher le temps indiqué.

Deuxième Etape : La peinture et les paillettes !!!

Il faut commencer par grattouiller la résine qui s’est infiltré du mauvais côté (il y en a eu à chaque fois mais je gratte avec un petit ciseau et ça part assez facilement). Puis avec un cure dent, j’ai délicatement mis de la peinture puis des paillettes dans les petites cases. J’ai pris ce que j’avais chez moi, et nos pendentifs sont donc rose, violet et blanc.

Dernière Etape : Le vernis

Pour un joli fini, j’ai appliqué une couche de vernis gloss sur le dessus du pendentif. Et après 24 h de séchage, voilà un superbe pendentif !

Pendentif cœur port-photo qui s'ouvre

Personnellement, j’ai décoré mes 4 pendentifs parce que la résine ne se conserve pas plusieurs années (et je vais utiliser le reste pour autre chose afin de ne pas la perdre). Et comme ça, la mini princesse qui arrive bientôt aura la chance d’avoir aussi un pendentif cœur comme sa grande sœur !!! 🙂

Bracelets strass

Bracelet strassJ’aime beaucoup les bracelets « Les Interchangeables« . Un joli ruban de satin orné de cristaux swarovski. A porter solo ou à associer à d’autres bracelets pour des poignets étincelants ! Bref, j’aime beaucoup … oui mais, tout cela a un coût (à partir de 40 € pièce) et avec deux loulous régulièrement gâtés, les charges courantes, les sorties … il ne me reste plus tellement de sous pour ce genre de fantaisie !

Alors qu’à cela ne tienne ! Je me suis fabriqué mes propres « Interchangeables » à moi. Et je les trouves plutôt réussis, en tout cas, le petit effet strass est bien là !

Bracelet strass

 

Pour le matériel, il faut :

  • Un joli ruban de satin stretch (Sur Paris il y a la boutique Mokuba spécialisée dans les rubans ou sinon sur internet sur tissus.net mais si quelqu’un connaît un autre site de vente, je suis preneuse de l’info !)
  • Des strass de différentes tailles et du papier transfert (acheté sur le site KLSboutique.com) ainsi qu’un fer à repasser
  • Un fermoir. Personnellement j’ai choisi un fermoir du type « stop cordon » achetés sur Ebay (à un vendeur chinois et je ne suis pas vraiment fière mais c’est plus difficile à trouver que ce que je ne pensais)

Après avoir choisi les motifs que je voulais transférer sur mes bracelets (j’ai prévu chaque motif de 9 cm de long sur 9 mm de large pour aller sur mes rubans qui font 1 cm de large et 25 de long) J’ai minutieusement mis mes strass sur le papier transfert (méthode ici) pour obtenir 3 modèles près à être utilisés. Un petit coup de fer à repasser pour transférer chaque motif sur chacun des rubans (méthode ici) et les bracelets étaient déjà presque terminés. J’ai enfilé les deux bouts de chaque ruban dans le fermoir. Et pour que le bord du ruban ne s’effiloche pas, je l’ai simplement chauffé avec un briquet (mais attention à ne pas tout brûler !)

Et voilà mes nouveaux bracelets ! Presque aussi beaux que les vrais !

Un bracelet manchette pour Mamimo

Mamimo était présente lorsque j’ai offert son bracelet manchette à ma jolie princesse en février dernier. Sur le moment, elle avait dit l’air de rien « oh c’est très beau, on peut passer commande ? » et j’avais alors pensé que ce serait vraiment un chouette cadeau à lui faire pour son anniversaire. Oui mais voilà, je ne voulais pas faire un bracelet enfantin pour ma mère, je voulais que ce soit vraiment beau et même si possible élégant, voire un peu classe  … quelque chose de vraiment bien !

J’ai donc fait beaucoup de recherches sur les différents types de bracelets à assembler pour faire une jolie manchette : les matières, les tissages et bien évidement les couleurs à assortir … Je m’y suis mise petit à petit, le soir, après que les enfants soient couchés et voilà le résultat : un joli bracelet qui rempli assez bien mes exigeants critères !

Concernant la conception, je mis suis prise en plusieurs étapes :

Le bracelet manchette de Mamimo1 – La recherche des couleurs : Je ne suis pas mauvaise pour les associations de couleurs mais je ne pense pas être excellente non plus. Je me suis donc beaucoup aidée du site www.colorpalettes.net qui propose des associations de 5 couleurs dont ont peut visualiser l’effet global par une photo. Moi je voulais mettre du rouge et du marron (des couleurs que mamimo porte habituellement) et j’ai ensuite choisi dans les propositions quelque chose qui me convenait. Mon choix s’est porté sur la palette #574

2 – L’achat du matériel : Il faut commencer par savoir quels sont les bracelets que l’on va créé. J’ai fouiné dans ma caisse « perles » pour voir ce qui conviendrait déjà et j’ai acheté le reste du matériel en magasin, mon petit nuancier de couleurs à la main pour être certaine de tout bien choisir comme il faut !

 

3 – La réalisation de chacun des 5 bracelets de la manchette :

  • Un bracelet de perles de rocailles fabriqué à l’aide d’un métier à tisser les perles et d’un modèle que j’ai fait pour l’occasion
  • Un bracelet avec des diamants. Pour le réaliser, il faut un lacet de suédine, un galon de strass et du fil de coton satiné. Coller le galon de strass sur le lacet de suédine puis tisser tout autour le fil de coton en effectuant des nœuds à la façon d’un shamballa
  • Un bracelet Kumihimo, réaliser avec 8 fils de coton satiné de quatre couleurs différentes et un disque à Kumihimo. J’ai fait un tuto pour apprendre à réaliser ce tissage finalement tout simple et très joli !
  • Un bracelet d’une enfilade de perles ovales à facettes tissée entre deux fils de coton ciré
  • Un bracelet de 3 lacets de suédine avec 3 fils de coton satiné simplement tressés entre eux

4 – La finalisation des bracelets et la création de la manchette. Une fois les 5 bracelets créés, il faut finaliser chaque bracelet avec une pince d’attache (et un peu de colle !), puis lier chacun des bracelets au fermoir par un petit anneau en métal. Personnellement, j’ai mis pas mal de temps à bien ajuster les dimensions de chacun d’entre eux pour que le bracelet manchette final ne soit ni trop grand ni trop petit (15 cm de bracelet environ + une pince d’attache + un petit anneau en métal pour lier le bracelet au fermoir)

Et à nouveau la photo du résultat !!! (bon oui, ok, c’est vrai j’en suis fière ! mais j’y aurais passé beaucoup de temps) L’intéressée a été ravie de son cadeau et c’est bien là l’essentiel !

Le bracelet manchette de Mamimo

 

Bracelet Manchette Brésilienne pour ma princesse

Tout a commencé lorsque le papa noël m’a apporté un magnifique bracelet Hipanema (modèle médusa) pour les fêtes de fin d’année.0

Ophy n’arrêtait pas d’y toucher (bracelet cassé au bout de 2 jours mais réparé par mes soins), elle voulait le mettre, jouer avec et surtout en avoir un à elle. Et cela m’a donné l’idée de lui en fabriquer un rien que pour son plaisir.

J’ai donc ouvert mes boîtes de « loisirs créatifs » où je trouve pas mal de petites choses : des perles, des breloques, du fil de coton … et j’ai acheté sur internet un fermoir qui me semblait adapté à mon projet (bon, en fait j’en ai acheté cinq, il va vraiment falloir que je fasse plus attention aux quantités lorsque je commande)

Et c’est parti, j’ai un peu réfléchi à ce que je voulais faire : un fil avec les lettres de son prénom, un bracelet brésilien à losange (tuto), un truc avec une chaînette et d’autres avec des perles ! (je consens que tout cela n’est pas très précis alors ce sera bien mieux en image)

Et le résultat est très joli, digne de ma si jolie petite princesse qui aime beaucoup le bracelet que maman a fabriqué (pour preuve, cette photo avec son bracelet et sa tête de vainqueur !!!)