Le Petit Prince

Le petit prince

Un très joli film, plein de poésie, que je suis allée voir avec ma princesse.

J’ai beaucoup aimé l’univers du film qui n’est pas juste l’histoire du livre d’Antoine de Saint-Exupéry mais plutôt l’histoire d’une petite fille que l’on prépare ardemment à entrer dans la vie d’adulte et qui va croiser la route d’un vieil aviateur un peu original mais tellement passionnant !

C’est avec lui qu’elle va faire ses expériences d’enfants : jouer, découvrir le monde, rêver … et lire une belle histoire qui parle d’un certain petit prince …

Ainsi, les aventures du petit prince sont révélées au fur et à mesure de magnifiques séquences réalisées avec les véritables dessins bien connus du livre (en stop motion)

J’ai tout de même trouver la fin du film un peu bizarre. A un moment où réalité et imaginaire se mélangent. Très sincèrement, je n’ai tout simplement pas vraiment compris si c’était vrai, si c’était inventé par cette petite fille ou si c’était autre chose mais cela ne m’a pas gâché la beauté et la délicatesse de l’oeuvre.

Et ma princesse à moi ?!? Elle m’a dit avoir aimé mais sans être capable de dire vraiment pourquoi … et pour l’anecdote, je l’ai trouvé l’après-midi qui suivait notre sortie cinéma allongée par terre dans notre salon à regarder le plafond et quand je lui ai demandé ce qu’elle faisait, elle m’a répondu « je regarde les étoiles » Si c’est pas trop mignon !!!

Papa ou Maman

Papa ou Maman« Papa ou Maman » est une excellente comédie française devant laquelle j’ai beaucoup ri !

Déjà parce que le scénario est inhabituel et très drôle : un couple bien sous tout rapport se sépare de façon très classe jusqu’à ce que leur profession respective offre à chacun une opportunité professionnelle à l’étranger, à priori incompatible avec le rôle de parent solo de trois enfants à charge ou en tout cas, ce serait bien plus facile si la marmaille choisissait d’aller vivre chez l’autre !
Et c’est partit, puisque ce sont les enfants qui choisissent, chaque parent va tout faire pour ne pas être choisi mais … en toute discrétion, avec perfidie …faudrait surtout pas que ça se sache !
Il y a des scènes que j’ai franchement adorées, frôlant la limite du respectable (mais apres tout, c’est pour ça que c’est du cinéma), et il n’y a aucun moment que je n’ai pas aimé. Le film a un bon rythme, efficace et avec beauoup d’humour !

Et puis il y a le duo Marina Foïs / Laurent Lafitte qui fonctionne merveilleusement bien. J’adore le rôle de la mère, joué par Marina Foïs et son inimitable voix traînante qui apporte un petit je ne sais quoi de plus.

Bref, un bon moment à partager entre parents (ou pas). On rigole, on s’offusque et on pique des idées (gnarf, gnarf … mais non, je plaisante 😉 )

La planète des singes – L’affrontement

La planète des singes - L'affrontement

J’avais vraiment beaucoup aimé le premier volet « La planète des singes : Les Origines » avec un scénario super bien fait, beaucoup d’émotions entre César et sa « famille » humaine ainsi que l’incroyable scène de la bataille finale sur le Golden Gate bridge.

Bref, je suis allée voir la suite et … le deuxième opus « La planète des singes : L’Affrontement » n’est pas mal du tout. C’est un très bon film de science-fiction mêlant action et émotion avec beaucoup de point positifs : un décor très réaliste d’une ville de San Fransisco dévastée, de très beaux graphismes et bien sûr des effets spéciaux qui donnent une vrai existence à ces « singes ». Plus que de simples personnages de fiction en 3D, ils paraissent tellement réels, c’est incroyable et même que je voudrais bien être pote avec Maurice (l’orang-outan) qui a plutôt l’air de « quelqu’un » de bien !
Sinon l’histoire en elle même est simple, sans grande surprise mais qui fonctionne bien. J’ai tout de même trouvé qu’il y avait des moment « long » dans le film, sans pourtant pouvoir dire exactement quoi, juste cette impression.

Enfin, la morale de l’histoire reste là, peu glorieuse, que toute civilisation qui naît ou renaît, quelle soit simienne ou humaine, recherche le conflit et la guerre (telle une vilaine fatalité 😦 ). Il nous faudrait à tous d’avantage de Césars !!!

Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ?

Qu'est ce qu'on a fait au Bon Dieu ?

La bande annonce m’avait fait très envie et je n’ai vraiment pas été déçue du film. C’est très drôle, j’ai rigolé et apprécié beaucoup de moments de cette comédie française qui pour le coup à une jolie fin et beaucoup d’humour sur un sujet sympathique : la mixité des cultures, des religions, des couleurs de peau … 


C’est l’histoire de la famille Verneuil ; française, blanche et catholique dont les 4 filles épouses des hommes issus de l’immigration ce qui mets leurs parents au bord de la dépression ! Christian Clavier et Chantal Laubi sont superbes en bourgeois « ouverts sur la mixité sociale » mais pour les autres ce serait mieux ! 😉 Et moi, j’ai surtout aimé les gendres en question : Rachid, David, Chao et Charles ! Ils sont drôles et jouent le jeu des clichés sur les arabes, les juifs, les asiatiques et les noirs en s’envoyant tout au long du film des lieux communs et des répliques piquantes. 


Une mise en avant du « racisme » d’aujourd’hui : attribuer à une personne d’origine, de religion ou de couleur différente (et parfois même cumulés) des idées reçues qui ne sont, certes, pas fausses … mais qui ne sont pas particulièrement vrai non plus. Et ça me plaît parce que c’est actuel et amusant de voir tout ça joué et projeté à l’écran ! Ce film est drôle, pas méchant et il fini bien (tout ce que j’aime) alors autant y aller passer un très bon moment !

Le talentueux Monsieur Thomas Boissy

J’avais suivi son parcours lors de son passage à incroyable talent et on peut dire qu’il en a à revendre (du talent) !

Thomas Boissy

Ce soir, je suis allée voir le spectacle de Thomas Boissy au Grand Point virgule et c’était génial. Le concept est simple, Thomas, accompagné de son pianiste est capable d’improviser sur à peu près n’importe quel sujet et sur n’importe quelle musique. La soirée a donc commencé par une première chanson un peu en retard pour causse d’accident de poussette, il y a aussi eu un « Casimir qui voulait maigrir », un « éléphant assis dans une 2CV » en passant par les frasques amoureuses de notre président. Ce qui est génial c’est que le public participe beaucoup au spectacle, et on peut rajouter plusieurs groupes de musique, et aussi des mots que Thomas Boissy va habilement réussir à placé dans ses textes et qui donnent le sourire et même de franches rigolades !

Un excellent spectacle qui passe décidément trop vite, à voir et même à revoir puisque ce spectacle est complètement différent à chaque fois (bah oui étant donné que c’est nous, public, qui donnons le fil conducteur !).

Thomas Boissy

Et pour en rajouter encore un peu plus, je dirais que Thomas Boissy est un assez bel homme (c’est toujours bon à prendre) et qu’en plus il est sympa. J’ai attendu après le spectacle pour le voir et lui faire signer mon flyer (avec photo obligatoire, non mais …) et il s’est prêté au jeu avec plaisir en échangeant même quelques mots avec chacun de nous. Bref, un type bien, vraiment très talentueux et qui mérite que l’on aille voir son spectacle parce qu’en plus, ça vaut vraiment le coup !

Son site officiel : www.thomasboissy.com

Supercondriaque

A nouveau en sortie ciné (houlala 2 fois en 15 jours, c’est incroyable), cette fois pour aller voir le « super » film de Dany Boon et Kad Merad : Supercondriaque

Et on peut dire que je suis plutôt surprise et perplexe … ce film fait un carton au box-office et pourtant, personnellement je n’ai pas vraiment accroché. L’histoire est tiré par les cheveux, c’est du très grand n’importe quoi (mais pas dans le sens où j’aime bien) : Dany boon, en héro moldave qui est libéré de prison par un médecin traitant et une bourgeoise de Saint-Cloud … Je ne me suis pas sentie transportée, je n’ai pas été pliée en deux … bref, j’ai beaucoup aimé le personnage de Nora, la femme de Kad Merad (une psy dont les répliques m’on fait sourire – jouer par Judith El Zein) mais voilà, c’est tout.

Supercondriaque

Supercondriaque reste un film sympathique, à voir comme ça. Pour ma part, j’ai tout de même passé un « bon » moment (c’est toujours chouette de souffler un peu sans la descendance) et une très bonne soirée avec le petit japonais juste après (où on débrief du film, pour le coup  en rigolant) et un bon bowling pour finir !

The Grand Budapest Hotel

Sortie Ciné pour découvrir le vie de Monsieur Gustave H. et de son lobby boy Zéro.

The Grand Budapest Hotel

The Grand Budapest Hôtel est une comédie qui se déroule dans les années 30 en Europe de l’Est.

Après ma visite de l’expo Pixar, j’ai bien retenue : Histoire / Personnage / Décor : Ici, l’histoire est construite mais c’est quand même un peu du n’importe quoi, les personnages sont vraiment géniaux et les décors sont tout simplement magnifiques. Bref, ce film a presque tout pour être parfait.

Personnellement, j’ai beaucoup aimé cet humour subtil et décalé. L’histoire ne manque pas d’entrain, on y trouve des manigances, des meurtres, de l’amour, un réseau impressionnant de maître d’hôtel, une fusillade et une évasion de prison vraiment géniale (qui m’a beaucoup plu !). J’ai passé un très bon moment avec un film qui m’a bien accroché. Par contre, je ne suis pas certaine qu’il plaise à tout le monde.