Comment pourrir la vie de son patron

Comment pourrir la vie de son patronContrairement à ce que l’on pourrait penser, moi, j’aime bien mon chef. Sérieusement ! Il est compétent, il tient compte de son équipe et même si parfois je le trouve exigeant voir un chouia pointilleux, j’aime beaucoup travailler avec lui. Ce n’est donc pas véritablement dans un esprit vengeresque que j’ai acheté ce livre mais plutôt pour me marrer, contenter mon côté obscur et regarder un peu les idées des autres ! Et on peut dire que certains n’en manque pas (d’idées !)

Cet ouvrage est un recueil de près de 150 histoires, articles de presses et trucs & astuces pour « pourrir la vie de son patron » ou de n’importe qui d’autre (collègue, voisin, belle-mère …) Rien de (trop) méchant ou dangereux, ce livre propose plutôt des méthodes subtiles classées par thème : Pourrir la vie quotidienne de son boss, ses réunions, son moral, ses voyages, sa voiture ou la vie de son entreprise.

C’est un livre avec lequel on rigole bien, qui se lit très facilement, et qu’il ne faut pas forcément prendre au pied de la lettre (on n’est jamais trop prudent lorsqu’il s’agit de potentiellement faire souffrir quelqu’un)

Rien que pour le plaisir de tous, voici quelques idées qui me plaisent bien :

  • Inscrire la personne de son choix sur diverses mailing list ou newletters publicitaires (la version moderne et écologique de « remplir sa boîte aux lettre de prospectus »)
  • Récolter de l’urine de chien (ou chat) dans un petit vaporisateur afin d’asperger subtilement une chaise de bureau, le bas d’une veste de costume ou le paillasson de son voisin préféré !
  • Acheter un brouilleur GSM à allumer discrètement aux moments les plus opportuns (Pour les accros au téléphone portable)
  • Mettre une boule puante dans le bureau de son patron ou une salle de réunion (un grand classique)
  • Planquer des crevettes décortiquées à divers endroits stratégique du bureau comme des fissures murales, des plaintes, des interstices de plancher … (me rappel étrangement cette histoire )
  • Mettre un tout petit point de super glu dans la prise du téléphone ou de l’ordinateur portable du chef (et pourquoi pas dans la serrure de sa porte de bureau)
  • Envoyer des SMS anonyme via le site www.sms-anonyme.net
  • Mettre un peu de laxatif dans le café du chef (avec un effet certain pendant la prochaine réunion)
  • Déposer discrètement des graines pour oiseaux sur le toit de la voiture de sa cible et attendre que les oiseaux viennent nombreux et fassent le reste (Tout spécialement pour les fous furieux de la voiture propre, ça va être sympa à nettoyer les fientes de pigeons !)
  • Disperser discrètement des petits vers pour la pêche dans la nourriture du self-service à l’heure du déjeuné (pour les vengeurs qui haïssent tout leurs collègues sans exception)

Bref, ça fait parfois du bien de laisser son esprit gamberger et d’imaginer tout ce que l’on pourrait faire (et quel pouvoir nous avons tous !)

Mais je conclurais cette folle parenthèse sur la vengeance par ce simple conseil : La meilleure des vengeances reste encore l’indifférence (ou même le pardon mais là, faut pas pousser mémé dans les orties non plus) Prenons soin de nous, de nos proches et vivons heureux malgré tout ce qui peut arriver dans la vie. Là est l’essentiel !

La cuisine des p’tits cuistots

Cette semaine, j’ai craqué sur un nouveau livre de cuisine (pas comme si j’en avais déjà pleins, dont plusieurs que je n’ai pas ouvert depuis un bon moment !) Mais comment résister ?!? C’est un commercial qui est venu nous apporter des livres au boulot « pour regarder, et si vous commandez, on fait un bon prix ». Et voilà, j’ai trouvé le livre de cuisine pour les petits très chouette, pas cher et vraiment je ne pouvais pas ne pas le prendre.

La cuisine des p'tits cuistots

Il s’agit du livre : La cuisine des p’tits cuistots aux éditions Pierre de soleil. Plus de 100 recettes à faire avec (ou sans) les enfants dont des entrées, des plats, des desserts et des friandises (ainsi que quelques « expériences » à la fin du livre). J’aime beaucoup le format chevalet très pratique dans la cuisine pour suivre la recette choisie. Il y a une recette par page, joliment présentée avec une photo rigolote, des dessins et les explications pas à pas.

Et maintenant, en cuisine pour tester tout ça et voir s’il est éventuellement possible de faire manger à Ophy autre chose que des pâtes ou du riz !

Poppy Wyatt est un sacré numéro

Poppy WyattJ’aime beaucoup la romancière Sophie Kinsella. Il y a quelques années, j’avais adoré toute sa série « L’accro du shopping » qui m’avait bien occupé pendant mes 2h30 de trajet quotidien. Et m’avait valu quelques fou rires toute seule dans les wagons bien remplis du RER au petit matin;-) !

Bref, ayant un long voyage en train prévu le weekend dernier, j’avais choisit Poppy Wyatt pour me tenir compagnie … et je n’ai pas été déçue. Les 4 heures de trains sont passés à une vitesse folle, même que j’ai hésité à un moment à poser mon livre pour aller aux toilettes ! (si ça c’est pas le signe d’un bon bouquin ça?!?). Pour résumé, c’est un roman très sympa avec des intrigues, beaucoup d’humour et du romantisme … qui m’a bien donné envie de me remettre à lire un peu plus souvent !